Novartis investit 100 M€ en Alsace, aux portes de la Suisse

Le 12 Avril 2016
Imprimer

En marge du 7e conseil stratégique des industries de santé (CSIS), qui s’est tenu le 11 avril à Matignon, le suisse Novartis annonce un investissement de 100 M€ au profit de son site d’Huningue (68), une plateforme de production d’anticorps monoclonaux (ci-contre). Le projet, qui va se déployer sur les quatre prochaines années, prévoit l’extension du bâtiment principal de production, la création d’une seconde ligne de purification et l’ajout de bioréacteurs de culture cellulaire. « L'opération vise à augmenter de 70 % la capacité de production du site et à rendre possible la fabrication de deux médicaments en parallèle », indique Philippe Barois, directeur général de Novartis Pharma. Elle permettra, en priorité, d’augmenter la capacité de production du Cosentix (secukinumab), un traitement du psoriasis qui fait l’objet d’une forte demande mondiale. Le programme devrait s’accompagner de la création d’une centaine d’emplois à l’horizon 2019-2020.
Officiellement inaugurée en 2005, l’usine d’Huningue, située à moins de deux kilomètres du campus Novartis de la Fabrikstrasse, à Bâle, emploie aujourd’hui 430 salariés ; elle a bénéficié de plus de 266 M€ d’investissements depuis le début de années 2000. L’export représente 80 % des volumes produits.