Offensive des pharmas dans l’hépatite C

Le 18 Mai 2011
Imprimer

Le marché des antiviraux fait l’objet des convoitises des pharmas. Ainsi, Merck & Co annonce la signature d’un accord important avec le suisse Roche portant sur la co-promotion du Victrelis (boceprevir), un traitement de l’hépatite C de Merck récemment approuvé aux Etats-Unis. Ce produit sera proposé à la communauté médicale et aux patients en association avec le Pegasys, un peginterferon-alpha développé par Genentech, la filiale biotech de Roche. Si les termes financiers de ce deal n’ont pas été dévoilés, une porte-parole de Genentech a indiqué que « les deux sociétés allaient consacrer d’importantes ressources financières et humaines à cet accord ». Ce dernier pourrait contribuer, notent les analystes, à ce que le Victrelis devance commercialement l’Incivex de Vertex Pharmaceuticals, un autre traitement prometteur de l’hépatite C qui appartient - comme le Victrelis - à la catégorie des inhibiteurs de protéase.