Omega Pharma se vend à l’américain Perrigo

Le 06 Novembre 2014
Imprimer

L’affaire était dans les tuyaux depuis une semaine, après l’annonce de négociations exclusives entre les deux firmes. L’information est désormais officielle : l’américano-irlandais Perrigo acquiert le spécialiste belge de la médication familiale Omega Pharma pour 4,5 Md$, comprenant 3,1 Md$ de rachat d’actions et 1,4 Md$ de reprise de dette. Marc Coucke, le patron du laboratoire belge, a donc préféré ce groupe méconnu en Europe à d’autres soupirants pourtant plus prestigieux, comme Sanofi, Boehringer Ingelheim ou Actavis.
Fondé en 1887 par Luther Perrigo, le groupe éponyme affichait au 30 juin 2014 un CA de 4,06 Md$ : avec l’apport d’Omega Pharma, qui a réalisé 1,2 Md€ de CA en 2013 pour un résultat d’exploitation de 137 M€, Perrigo atteint un CA pro forma de plus de 5,5 Md$. Il y a un peu plus d’un an, ce laboratoire très diversifié – il fabrique et vend à la fois des médicaments de prescription, de l’OTC, mais aussi des produits de nutrition – signait pour 8,6 Md$ l’acquisition de l’irlandais Elan, ce qui lui permettait de transférer son siège social du Michigan vers l’Irlande et de bénéficier ainsi de conditions fiscales plus avantageuses grâce au mécanisme, devenu récemment plus compliqué à mettre en œuvre, de tax inversion.