Onyx Pharmaceuticals rejette l’offre d’Amgen

Le 01 Juillet 2013
Imprimer

Amgen, la première biopharm mondiale, vient de se faire sèchement éconduire. A la veille du week-end, le board d’Onyx Pharmaceuticals a rejeté l'offre non sollicitée d'Amgen, qui proposait de racheter la totalité de ce laboratoire de San Francisco spécialisé dans les traitements innovants en oncologie au prix de 120 $ par action, ce qui l'aurait valorisé à environ 10 Md$, soit un premium de 38 % par rapport au cours de clôture.
En dépit de son montant, les dirigeants ont considéré que la proposition était inférieure à la valeur de leur entreprise. Mais ils ont laissé la porte ouverte à des négociations ultérieures et demandé aux conseils de l'entreprise de contacter d’autres acquéreurs potentiels. Une petite dizaine de grands laboratoires – dont Pfizer, Bayer et Roche – aurait ainsi adressé des marques d’intérêt. Selon les analystes, la tentative d’Amgen, qui exploite déjà un portefeuille significatif en oncologie, serait liée à sa volonté de compléter cette offre par des agents anti-tumoraux directs. Amgen est par ailleurs confronté au déclin de l’Aranesp, un traitement de l’anémie qui a représenté un CA de 4 Md$ en 2012, soit 23 % de ses ventes.