Pfizer confirme songer à une opération de croissance externe

Le 06 Janvier 2009
Imprimer

Le géant américain Pfizer souhaite renforcer sa position concurrentielle. Pour cela, il projette de réaliser l’acquisition de l’un de ses concurrents. « L’objectif est de faire croître le chiffre d’affaires. Nous sommes ouverts à une fusion et considérons des candidats potentiels : grands, moyens et petits » a déclaré Jeff Kindler, patron du laboratoire américain. Des analystes financiers ont récemment souligné l’avantage dont pourrait bénéficier Pfizer en rachetant la biotech Amgen, trois fois plus petite que lui en chiffre d’affaires (14,3 Mds$ en 2007, contre 44,4 Mds$ pour le leader mondial), mais dont la capitalisation boursière représente plus de la moitié de la sienne (environ 60 Mds$ contre 110 Mds$). Selon Barbara Ryan, analyste à la Deutsche Bank, Pfizer dispose de 26 Mds$ en cash pour mener une opération de croissance externe. D’autres analystes, notamment Catherine Arnold du Credit Suisse, évoquent l’intérêt d’une fusion entre Pfizer et Wyeth. Mais l’opération devra d’abord séduire les apporteurs de capitaux, bien difficiles à mobiliser en ce moment. Rappelons que Roche n’a toujours pas bouclé son opération sur Genentech, pourtant annoncée cet été.