Pfizer envisage de céder Capsugel

Le 07 Octobre 2010
Imprimer

Le laboratoire américain Pfizer a mis à l’étude « une alternative stratégique » pour sa division Capsugel, spécialisée dans les solutions galéniques, notamment la fabrication de gélules et de capsules molles utilisées à la fois par l’industrie du médicament et celle des compléments alimentaires. Le n°1 mondial veut donc céder cette division, qui emploie 2 800 personnes dans le monde et a généré un revenu de 740 M$ en 2009 – soit guère plus de 1 % de son CA –, pour laquelle il entrevoit « un potentiel de croissance important » si elle reprend son indépendance.
En France, Capsugel détient plusieurs actifs et emploie près de 600 personnes, réparties dans ses deux usines de Colmar (68), qui compte plus de 300 collaborateurs après s’être récemment agrandie, et de Ploërmel (56), dont l’effectif atteint 220 salariés. Enfin, Capsugel dispose d’un centre de recherche galénique de 35 personnes à Illkirch, à côté de Strasbourg (67).
A l’issue de cette cession – si elle se concrétise –, Pfizer ne possèdera plus qu’un site de production en France, à Pocé-sur-Cisse, près d’Amboise (37). Jusqu’à quand ?