Pfizer ferme son site R&D de Sandwich

Le 01 Février 2011
Imprimer

Les restructurations se poursuivent chez Pfizer : c’est au tour du site de R&D de Sandwich, dans le Kent (Royaume-Uni), de passer à la trappe. Dédiée au développement de médicaments contre les allergies et les détresses respiratoires – spécialités dont Pfizer souhaite se désengager –, l’unité employait 2 400 salariés. Plusieurs centaines d’entre eux pourraient être reclassés sur d’autres sites ou repris par des partenaires extérieurs. Pfizer ne possède désormais plus que quatre centres de R&D majeurs : Cambridge (Massachusetts), Groton (Connecticut), Pearl River (New York) et La Jolla (Californie).
Rappelons que Sandwich avait déjà durement souffert à l’automne 2007 lorsque Pfizer avait annoncé la fermeture de son site de production d’API et la suppression de quelque 400 emplois ; l’unité avait toutefois récupéré l’année suivante les activités de toxicologie du site français d’Amboise-Pocé-sur-Cisse (37).