Pfizer va-t-il relancer son OPA sur AstraZeneca ?

Le 27 Novembre 2014
Imprimer

À quelques semaines de la trêve de Noël, les spéculations sur les projets d’acquisition de Pfizer repartent de plus belle. Si la big pharma new-yorkaise ne semble pas résolue à abandonner son projet de rachat d’AstraZeneca, beaucoup d’analystes estiment que le génériqueur américain Mylan constituerait une proie idéale. Les mêmes jugent que GSK représenterait aussi une option « crédible » après des rumeurs estivales de rapprochement entre les deux laboratoires.
En mai dernier, Pfizer avait vu son OPA sur AstraZeneca rejetée par le board de la deuxième pharma britannique, cette dernière estimant que la proposition (86,50 $ par action) « sous-estimait largement la valeur de la société ». En vertu de la réglementation qui régit outre-Manche les opérations de marché, Pfizer se devait de respecter une période de six mois avant de formuler une nouvelle offre, séquence qui s’est achevée le 26 novembre. Mais un analyste de Panmure Gordon estimait ces jours-ci les chances qu’AstraZeneca subisse une nouvelle fois les assauts de Pfizer dans une fourchette de 15 à 25 %, la nouvelle législation sur les tax inversions de l’administration américaine ayant assez nettement réduit l’intérêt d’’une telle opération.