Procter&Gamble et Teva unissent leur OTC hors Etats-Unis

Le 25 Mars 2011
Imprimer

Après s’être dessaisi de ses médicaments de prescription au profit de Warner Chilcott, le géant américain Procter&Gamble (P&G) vient d’annoncer la constitution d’une JV avec l’israélien Teva pour y regrouper leurs activités respectives d’automédication, hors Etats-Unis et Canada. Cette société, dont P&G détiendra 51 % et Teva 49 %, représente aujourd’hui un CA de 1 Md$ mais les deux partenaires sont ambitieux et visent 4 Md$ à terme rapproché. Pour y parvenir, ils comptent lancer de nouveaux produits de marque et accélérer le switch des médicaments de prescription vers l’OTC. Le siège de la JV, dont le nom n’a pas été dévoilé, sera installé à Genève (CH). Le CEO sera Briain de Buitleir, un ex-P&G, tandis qu’Eli Shani, de Teva, sera nommé COO. 
Le laboratoire israélien sera en charge de la fabrication des médicaments et de l’approvisionnement des réseaux de distribution. La plupart des 300 salariés P&G de Phoenix (Arizona) et de l’unité de production de Greensboro (North Carolina) seront transférés à Teva. Les principaux produits concernés par le deal sont les traitements P&G de la gamme Vicks contre le rhume et les refroidissements, le Pepto-Bismol contre les digestions lentes, l’anti-ulcéreux Prilosec, ainsi que les produits OTC de Teva contre la douleur, les refroidissements et les problèmes digestifs.