ProStrakan passe dans des mains japonaises

Le 22 Février 2011
Imprimer

Le fleuron écossais des biotechnologies, ProStrakan, va être racheté pour 292 M£ (environ 350 M€) par Kyowa Hakko Kirin, une filiale des bières japonaises Kirin. Le groupe japonais a reçu les engagements d’actionnaires contrôlant près de la moitié du capital, dont Warburg Pincus et Aberforth Partners.
ProStrakan, créée en 1995 par John Kanis et Harry Stratford – qui avait fondé Shire Pharmaceuticals quelques années plus tôt –, est un spécialiste des traitements contre la douleur pour des patients sous chimiothérapie. Le laboratoire était fragilisé depuis plusieurs mois par des revers, notamment le retard pris sur le marché américain par son comprimé contre les douleurs chroniques Abstral et les problèmes de fabrication rencontrés – toujours aux Etats-Unis – par son patch anti-nausée Sancuso.
On attendait une contre-offre qui n’est pas venue de Norgine. La middle pharma anglo-néerlandaise avait racheté à l’automne dernier les 12,6 % de Sanofi-Aventis dans ProStrakan. Le groupe de Chris Viehbacher avait hérité de cette participation en 2004, à la suite de l’acquisition par ProStrakan de la biotech ProSkelia, une spin-off d’Aventis que l’Ecossais avait revendue deux ans plus tard au belge Galapagos.