Ranbaxy épinglé de nouveau par la FDA

Le 18 Septembre 2013
Imprimer

L’indien Ranbaxy a été épinglé une nouvelle fois par la FDA. Après Paonta Sahib et Dewas, c’est une troisième usine indienne du laboratoire – celle de Mohali, dans l'Etat du Pendjab – qui a été frappée d’une interdiction d’exporter des produits aux Etats-Unis après qu’un cheveu et des traces d’huile ont été retrouvés sur des comprimés. Cette unité avait déjà fait l’objet l’an passé d’une note d’avertissement de la FDA pour ne pas avoir respecté les pratiques GMPc, note qui s’est aujourd’hui transformée en interdiction d’exporter. 
Rappelons qu’en mai dernier, Ranbaxy a versé 500 M$ d’amende pour avoir introduit des produits frelatés sur le sol américain. Le laboratoire indien, qui appartient au japonais Daiichi Sankyo, réalise 40 % de son CA grâce à ses ventes vers les Etats-Unis.