Roche fait le ménage aux Etats-Unis

Le 26 Juin 2012
Imprimer

La big pharma bâloise Roche a jeté un froid sur la côte Est des Etats-Unis en annonçant, mardi 26 juin, la fermeture programmée – pour la fin de l’année prochaine – de son unité de recherche de Nutley, dans le New-Jersey. Une opération qui va entraîner la perte d’un millier d’emplois qui ne seront que partiellement compensés par l’ouverture d’un centre de recherche clinique translationnelle au début de 2013, toujours sur la côte Est. Ce centre, qui devrait employer à terme environ 240 personnes pour la plupart issus de Nutley, sera en charge des essais cliniques et des programmes de développement précoce.
Les activités du New-Jersey seront transférées sur les sites suisses de Roche à Bâle et à Schlieren, près de Zürich, ainsi qu’à Penzberg, en Allemagne. Environ 80 postes seront créés dans les domaines thérapeutiques privilégiés par le laboratoire dirigé par Severin Schwan : l’oncologie, la virologie, la neurologie et les maladies du métabolisme.
Dans le cadre de cette réorganisation de la R&D, le franco-américain Jean-Jacques Garaud, patron de Roche Pharma Research & Early Development, a quitté ses fonctions le 30 juin pour être remplacé par Mike Burgess, actuellement à la tête du département de recherche oncologique.