Sanofi-Aventis pourrait céder son site britannique de R&D d'Alnwick

Le 28 Juillet 2009
Imprimer

Selon plusieurs sources, Sanofi-Aventis pourrait vendre son site de R&D d'Alnwick, dans le nord de l'Angleterre. Environ 170 personnes sont employées dans cette unité du Northumberland, créée en 1982, qui travaille au développement pré-clinique de plusieurs molécules candidates.
Au début du mois de juillet, juste après l'annonce de la restructuration de la R&D du laboratoire français, Roland Jurke, le directeur du site britannique, avait déclaré au Northumberland Gazette qu'il était "trop tôt pour affirmer si Alnwick ferait partie du futur dispositif de R&D de Sanofi-Aventis". Il semblerait que non. Reste à savoir, si l'information se confirme, quels candidats pourraient être intéressés par une cession simple ou un MBO (management buy-out, reprise par les cadres). Dans le cas contraire, une fermeture n'est pas à exclure.