Sanofi-Aventis va créer un Institut de formation à la lutte contre la contrefaçon

Le 25 Août 2010
Imprimer
 
Lors de la visite, ce mercredi 25 août, de l’usine tourangelle de Sanofi-Aventis par Christian Estrosi, ministre chargé de l’Industrie, le pdg de Sanofi-Aventis France Christian Lajoux nous a confié que le groupe s’apprêtait à annoncer, aux côtés de différents partenaires, la création d’un Institut national de formation à la lutte contre la contrefaçon de médicaments. La plate-forme devrait s’installer à Massy (91).
Au cours de son allocution, Christian Estrosi n’a pas manqué de saluer l’activité du LCAC (Laboratoire Central Anti-Contrefaçon) implanté depuis 2008 dans l’enceinte de l’usine de Tours Nord (près de 15 000 contrôles de produits suspects en deux ans). Il a aussi annoncé une mobilisation des pouvoirs publics contre la contrefaçon de médicaments : « Nous saisirons désormais systématiquement le Procureur de la République afin que des poursuites soient engagées à l’encontre des sites marchands convaincus de distribuer des produits de santé », a-t-il notamment indiqué. D’ores et déjà, deux sites (PriceMinister et 2xmoinscher) se sont associés à une charte de bonne conduite élaborée par les pouvoirs publics. « eBay est resté pour l’heure à l’écart, je l’invite à réviser sa position », a ajouté le ministre.