Sanofi discute de la cession de ses produits matures

Le 16 Juillet 2014
Imprimer

Selon différentes sources, Sanofi aurait engagé des discussions avec Mylan, Abbott, les fonds d’investissement Warburg Pincus et TPG Capital, mais aussi, selon d’autres sources citées par Bloomberg, avec les deux britanniques GSK et AstraZeneca, pour la cession de ses produits matures, projet qui serait contenu dans le plan « Phoenix » remis par un représentant de la CGT au Canard Enchaîné le 9 juillet dernier : la transaction pourrait s’effectuer sur la base de 6,3 Md€ pour un portefeuille de 200 produits représentant un CA d’environ 2,1 Md€. Parmi ces produits figureraient les traitements cardio-vasculaires Plavix (clopidogrel) et Aprovel (irbésartan), ainsi que l’antiépileptique Dépakine (valproate de sodium), tous trois génériqués.
En revanche, les pistes de Pfizer, Teva et du japonais Otsuka, laboratoires qui avaient été cités comme candidats potentiels àl’acquisition, se seraient éloignées. L’hypothèse de la création d’une spin off dédiée à l’accueil des produits visés n’est pas, en revanche, écartée.