Sanofi profite des ennuis de Novo Nordisk

Le 11 Février 2013
Imprimer
Sanofi qui rit, Novo Nordisk qui pleure ! Ce lundi, le titre de la big pharma française grimpait de 4,5 % en fin de matinée dans une séance sans relief à Paris (0,24 %). Dans le même temps, le cours de son concurrent danois Novo Nordisk reculait de plus de 13 % à Copenhague. L’explication de ce chassé-croisé réside dans la décision de la FDA d’exiger de nouveaux essais cliniques du Tresiba, un traitement du diabète chez l’adulte développé par Novo Nordisk, au motif que cette insuline de dernière génération présenterait des risques sous-estiméspour le système cardiovasculaire.
En dépit des commentaires rassurants de la direction danoise qui affirme que ce complément d’enquête ne retardera pas le lancement du produit – approuvé fin janvier par la Commission européenne –, le marché parie que ces soucis américains vont bénéficier à Sanofi qui a annoncé début février l’approbation du Lyxumia, un traitement du diabète de type 2 qui appartient à la classe très concurrencée des glutides.