Schering-Plough triple son programme d'économies - Actulabo

Schering-Plough triple son programme d'économies

Le 03 Avril 2008
Imprimer

La réaction ne se sera pas fait attendre. Trois jours après la publication des résultats de l’étude Enhance contestant l’efficacité des anticholestérols Vytorin et Zetia, le CEO de Schering-Plough, Fred Hassan, annonce un plan d’économie de 1,5 Md$, trois fois supérieur à celui prévu à l’automne dernier après le rachat d’Organon BioSciences. L’essentiel de la restructuration, soit 1,25 Md$, devra être bouclé d’ici à la fin de 2010, soit dans moins de trois ans. Rappelons qu’en février dernier, la firme de Kenilworth (N.-J.) avait annoncé une perte de 3,4 Mds$ au 4e trimestre 2007, en raison des charges exceptionnelles liées à l’intégration d’Organon.
Schering-Plough (12,7 Mds$ de CA en 2007) devrait supprimer 10 % de ses effectifs mondiaux, soit 5 500 emplois sur les 55 000 que la big pharma compte dans les 140 pays où elle est présente. Il faut dire que la situation devient urgente : Vytorin et Zetia représentent 5,2 Mds$ de ventes cumulées pour Merck & Co. et Schering-Plough et 60 % des profits de cette dernière. Fred Hassan, qui est resté vague sur le contenu du plan de rigueur, a néanmoins précisé que le groupe allait réduire le nombre de ses usines et réfléchir à l’avenir de sa division vétérinaire SPAH Corp. qui s’est enrichie en fin d’année d’Intervet, la branche de santé animale d’Organon.
Schering-Plough possède une usine multi-formes pharmaceutiques (sèches, stériles, liquides et pâteux) de plus de 400 personnes à Hérouville-St-Clair, en banlieue de Caen (14), un site de santé animale à Segré (49) et son siège pour la France à Levallois-Perret (92). Organon s’appuie sur le site de production et de conditionnement d’injectables d’Eragny-sur-Epte (60), qui emploie 250 personnes, sur un centre de recherche pré-clinique de 130 salariés à Riom (63) et sur le siège administratif de Puteaux (92), où sont regroupés 110 collaborateurs. En France, Intervet a un centre de R&D à Angers (49) et une unité de production de médicaments vétérinaires à Igoville (27).