Selon la place financière, Gérard Le Fur n’aurait pas su rendre sa stratégie « visible » - Actulabo

Selon la place financière, Gérard Le Fur n’aurait pas su rendre sa stratégie « visible »

Le 17 Septembre 2008
Imprimer

Débarqué de la direction générale de Sanofi-Aventis il y a quelques jours (voir notre post du 10 septembre), Gérard Le Fur paierait avant tout des erreurs flagrantes en matière de communication. Tel est l'avis de plusieurs membres de la communauté financière que nous avons pu joindre au téléphone. Certes, Gérard le Fur paie aussi l’échec de l’enregistrement du rimonabant aux Etats-Unis. Mais quelles autres fautes peuvent réellement être imputées à l’ancien directeur de la recherche du groupe français ? « Il a tracé les pistes qui seront empruntées par son successeur » indique un de nos interlocuteurs. 
Sanofi-Aventis « a accéléré la cadence dans les pays émergents et en particulier en Europe centrale et orientale ; le groupe a aussi refait un peu de son retard dans les biotechs, a mis les bouchées doubles dans les vaccins et également fait une incursion notable dans la nutraceutique avec le rachat de l’australien Symbion ». Seulement, le protégé de Jean-François Dehecq n’a pas su « efficacement communiquer sur sa stratégie et marquer son territoire » commente un autre analyste de la place parisienne. Ce management timoré ne pouvait que l’isoler et l’exposer aux foudres de la Bourse.