Stada va acquérir un portefeuille global de plus de 100 M€

Le 23 Mai 2011
Imprimer

Le dernier grand génériqueur allemand indépendant, Stada Arzneimitell AG (1,63 Md€ de CA en 2010 pour 133,3 M€ de résultat net), serait en négociation pour le rachat d’un portefeuille de médicaments appartenant à son compatriote Grünenthal, ainsi qu'avec le suisse Spirig Pharma, cette fois pour le rachat de la branche génériques.
Stada serait prêt à débourser 360 M€ pour racheter 14 médicaments de Grünenthal représentant un CA pro forma de 68,6 M€ en 2011 ; parmi eux figurent les antidouleurs Tramal, Zaldiar, Transtec et Palexia. Le cédant conserverait la fabrication des produits et transférerait 240 contrats de travail à l’acquéreur, dont 70 % de commerciaux. Cette opération permettrait à Stada de conforter ses positions sur des marchés à croissance rapide, comme l’Europe centrale (la Pologne et la Russie représentent, à eux deux, la moitié des ventes générées par le portefeuille cédé) et le Moyen-Orient.
Autre cible de Stada, le suisse Spirig Pharma, qui exploite 71 AMM de médicaments génériques pour un CA de 45 MFS (36,2 M€), avec 56 produits en Rx (prescription) et 15 en OTC. Les activités de dermatologie et de dermocosmétique, représentées en France par les Laboratoires Spirig, installés à Nancy, ne semblent pas concernées par ce deal.