Stallergenes va produire des matières premières près de Montargis

Le 10 Décembre 2010
Imprimer
 

Une nouvelle « pépite » du secteur pharmaceutique s’implante en région Centre. Spécialisé dans le traitement par désensibilisation des maladies respiratoire allergiques, le laboratoire français Stallergenes va prochainement exploiter sur la ZI d’Amilly, près de Montargis (45), une unité industrielle de traitement de matières premières. Située en face de l’usine Sanofi-Aventis, elle sera dédiée à l’extraction et au traitement de pollens de graminées qui entrent dans la composition de l’Oralair – un comprimé sublingual de désensibilisation aux pollens – en passe de devenir l’un des produits vedettes du groupe.
L’unité, qui emploiera initialement une dizaine de salariés avant de monter progressivement en puissance, traitera 40 ha de surface agricole via des accords signés avec des exploitants locaux au moyen d’une machine aspirante très innovante et d’un process développé avec le Cemagref (Institut de recherche en sciences et technologies pour l’environnement). L’objectif est d’atteindre à terme une surface exploitée de 120 ha qui permettrait de produire la moitié des volumes requis par les marchés de l’Oralair.
Rappelons que Stallergenes, historiquement implanté à Antony (92), devrait très prochainement changer de mains. Le groupe Wendel, qui détient 46 % du capital – le solde étant constitué par le flottant d’une société cotée sur le marché parisien depuis 1998 –, vient d’entrer en négociations exclusives avec Ares Life Sciences, un fonds qui gère les actifs d’Ernesto Bertarelli, l’ancien propriétaire de Serono.