Takeda acquiert IDM Pharma

Le 19 Mai 2009
Imprimer

Le géant japonais Takeda Pharmaceutical, désireux de renforcer son pôle oncologie, vient d’acquérir pour 75 M$ la biotech californienne IDM Pharma. Cette dernière est issue de la fusion en 2005 de la biotech française IDM et de sa consœur américaine Epimmune. Au début de l’an passé, Sanofi-Aventis s’était désengagé d’IDM Pharma, mettant ainsi fin à une collaboration de plusieurs années notamment sur Uvidem, un candidat contre certains mélanomes.
Ce rachat permet à Takeda d’étendre son réseau en Europe, IDM Pharma ayant toujours un bureau sur Paris. Le laboratoire japonais, 13e mondial selon notre classement, va débourser 2,64 $ par action en cash et mettre ainsi la main sur le Mepact (mifamurtide), un traitement contre le cancer non métastatique de l’ostéosarcome récemment approuvé par les autorités européennes. C’est le premier nouveau traitement apparu depuis une vingtaine d’années pour cette pathologie qui enregistre un millier de nouveaux cas chaque année en Europe et autant aux Etats-Unis, principalement des enfants et des jeunes adultes.