Teva cède une unité Pliva à Hospira

Le 06 Octobre 2009
Imprimer

Un an après avoir racheté Barr Pharmaceuticals, l’israélien Teva fait le ménage dans les actifs de Pliva, le génériqueur croate qui avait été lui-même racheté par l’américain Barr en 2006. On a ainsi appris, il y a quelques jours, la fermeture de l’usine Pliva-Lachema de Brno (République tchèque). Les productions de celle-ci, qui emploie environ 400 personnes à la production d’API et de médicaments génériques (cytostatiques, produits stériles), devraient être réparties entre les sites hongrois et néerlandais de Teva.
Dernière opération en date, la cession à l'américain Hospira de l’unité de bioproduction croate de Pliva ainsi que les droits mondiaux pour le Filgrastim (un G-CSF indiqué pour le traitement de neutropénies graves) ; avec l’API du filgrastim, obtenue à partir de la culture de la bactérie E. coli, l’usine produit sous contrat pour Human Genome Sciences et Stada Bioceuticals.
Enfin, on annonçait au printemps que Teva engagerait sous peu un vaste plan de réduction d’effectifs à l’usine Pliva de Cracovie (Pologne).