Teva et Lonza obtiennent l’accord de l’UE concernant leur JV sur les biosimilaires

Le 25 Mai 2009
Imprimer

Le génériqueur israélien Teva et le suisse Lonza, qui avaient passé un accord de joint-venture en janvier dernier (cf. notre post du 21 janvier 2009), viennent d’obtenir l’autorisation de la Commission Européenne de développer et produire des biosimilaires. Cette alliance entre les deux entreprises devrait leur permettre d’anticiper la chute des brevets d’une dizaine de médicaments biologiques. Teva était déjà très présent sur ce secteur avec ses filiales Sicor et Barr Pharmaceuticals. La nouvelle entité issue de cette JV devra faire face à des concurrents tels que les allemands Stada et Ratiopharm, avec leurs filiales respectives Bioceuticals et BioGeneriX, le suisse BioPartners ou encore l’indien Biocon.