Teva lève partiellement l'embargo du site de Sens

Le 13 Juin 2013
Imprimer

A priori disculpé par les inspecteurs de l'ANSM venus inspecter en début de semaine son usine de Sens (ci-contre), Teva Laboratoires vient d'annoncer que, "à l’exception des lots de Furosémide Teva 40 mg pour lesquels ses équipes continuent les investigations", il reprend les expéditions des médicaments conditionnés sur le site. Pour vérifier qu’aucun comprimé de Zopiclone Teva 7,5 mg ne se trouve à l’intérieur d’un blister de Furosémide Teva 40 mg, les équipes de Teva Laboratoires déconditionnent chaque blister, un par un, sous contrôle d’huissier. "En cas de découverte d’un comprimé de Zopiclone, l’ANSM, poursuit le communiqué de Teva, sera immédiatement avertie".
Sur ces entrefaits, le parquet de Toulon a ouvert à son tour une enquête après le décès mardi, suite à un œdème pulmonaire, d'un retraité de Hyères (83) qui prenait le diurétique Furosémide. Des analyses toxicologiques sont en cours.