Teva supprime des capacités industrielles aux Etats-Unis

Le 03 Mai 2013
Imprimer

Le premier génériqueur mondial s’inscrit également dans une logique de dowsinzing de ses capacités industrielles. La direction de Teva Pharmaceuticals vient ainsi d’annoncer qu’elle allait fermer son unité de production de Sellersville en Pennsylvanie, une usine qui employait encore 500 salariés à la fin de l’année 2012. Cette décision, qui s’inscrit dans le cadre d’un programme de réduction des dépenses sur les cinq prochaines années, d’un montant de plus de 2 Md$, sera effective à la fin de l’année 2017. D’ici à cette date, la plate-forme de manufacturing restera « active et productive ». Cette usine est un ex-site deLemmon Pharmaceutical, un laboratoire entré dans le capital de Teva en 1985. 
Rappelons que Teva, qui a installé son état-major nord-américain à North Wales (Pennsylvanie), a révélé en décembre dernier son intention de construire une plate-forme de logistique et de conditionnement (300 M$ d'investissement) à Philadelphie (Penn.)