Teva veut économiser 2 Md$

Le 12 Décembre 2012
Imprimer
Le premier génériqueur mondial Teva va débuter une importante réorganisation.  Son CEO, Jéremy Levin, vient d’annoncer aux analystes son intention d’engager une restructuration qui devrait donner lieu à plus « de 2 Md$ de réduction de coûts sur les cinq prochaines années ». Dans le même temps, le dirigeant a confirmé qu’il allait poursuivre une politique d’acquisition de sociétés de tailles moyenne à modeste tout en se désengageant d’activités jugées peu compatibles avec le cœur de métier du groupe.
Ainsi, Teva a fait part de son intention de stopper un programme de développement qu’il poursuivait avec une filiale de MediWound pour le traitement des plaies ; il cherche également, « sans se désengager pleinement », un partenaire susceptible d’accompagner le co-développement d’un traitement du diabète de type 1 initié avec Andromeda Biotech. Parallèlement, le groupe israélien annonce avoir obtenu l’exclusivité des droits du XEN4012, un traitement expérimental de la douleur développé par Xenon Pharmaceuticals.