Tu quoque filiale ! - Actulabo

Tu quoque filiale !

Le 11 Mars 2011
Imprimer

Décidément, rien ne sera épargné aux laboratoires Servier ! Dans la foule des courageux qui se démarquent ou prennent leurs distances avec le laboratoire français, on peut même ranger certaines de ses propres filiales. C'est ainsi que le laboratoire hongrois Egis, détenu à 51 % par Servier, a nié dernièrement toute implication dans la distribution du Mediator. Les dirigeants d’Egis ont indiqué à la presse de leur pays qu’ils n'avaient jamais été titulaires d'aucune autorisation de mise sur le marché de l'antidiabétique, pas plus en Hongrie que dans d'autres pays. En revanche, ils ont admis avoir fabriqué « le benfluorex, principe actif du Mediator, comme d’autres partenaires industriels de la pharma française ». Les dirigeants d’Egis espèrent bien que la crise du Mediator « ne compromettra pas les résultats commerciaux et financiers » de leur société. On les comprend.