UCB loupe la vente de sa filiale génériques américaine

Le 17 Décembre 2014
Imprimer
Les dirigeants d’UCB, qui se sont beaucoup investis dans l’affaire, ne cachent pas leur déception. Ils ont dû, en effet, se résoudre à annoncer l’échec de la vente de leur filiale américaine spécialisée dans les génériques, Kremers Urban. En dépit de négociations très avancées avec les repreneurs Advent International et Avista Capital Partners, le deal aurait achoppé sur l’agenda de l’opération et « sur des éléments financiers » : pourtant, le montant de la transaction semblait avoir été irrévocablement fixé à 1,52 Md$ (1,2 Md€). Selon des sources proches du dossier, des exigences supplémentaires de la FDA à l’égard de Kremers Urban auraient aussi contribué à faire capoter l’opération.  
Les dirigeants d’UCB se sont empressés de faire savoir que cette annulation n’aurait aucun impact sur les prévisions financières de la la pharma belge qui table sur un CA 2014 compris entre 3,15 et 3,25 Md€ et un résultat net entre 590 et 620 M€.