Une quinzaine de postes sur la sellette chez Sanofi à Amilly

Le 15 Mars 2013
Imprimer
Le TGI de Nanterre rendra le 5 avril prochain sa décision quant au plan de départs volontaires qui prévoit la suppression de 14 postes – essentiellement au sein des fonctions support – à l’usine Sanofi d’Amilly, près de Montargis (45). Les syndicats ont saisi le tribunal afin « qu’il requalifie ce programme en plan de sauvegarde de l’emploi ou qu’il suspende tout simplement la procédure qui n’a pas de motif suffisant », nous indiquent les syndicats.
Ces suppressions de postes s’inscrivent dans le cadre de la restructuration qui vise notamment à réorganiser les activités de recherche du groupe français. Cette procédure a été annulée il y a quelques jours par la Cour d’appel de Paris, qui a demandé à la direction de reprendre à zéro sa copie. L’usine Sanofi d’Amilly, qui emploie 600 salariés, est spécialisée dans les formes pâteuses (dentifrice Fluocaril, pommades) et les poudres (sachets). Elle accueille une plate-forme logistique d’environ 160 personnes.