Unither pourrait reprendre l’usine Sanofi-Aventis de Colomiers

Le 09 Janvier 2009
Imprimer
 

La direction du façonnier français Unither (environ 600 salariés, 80 M€ de CA) nous confirme qu’elle « est entrée dans une phase de négociation exclusive » en vue de l’acquisition de l’usine Sanofi-Aventis de Colomiers, près de Toulouse (31). Ce site de 200 salariés, spécialisé dans les formes liquides et pâteuses, produit environ 45 millions d’unités et se trouvait depuis plusieurs mois sur la liste des actifs industriels pouvant être “éventuellement cédés” par le groupe français. « C’est un site relativement neuf (1985), d’un bon niveau technique, qui va nous permettre, si l’opération se réalise, d’augmenter significativement nos capacités » estime Eric Goupil, le président d’Unither. Ce dernier exploite aujourd’hui des sites industriels à Amiens (80) et à Coutances (50), tous deux spécialisés dans les unidoses stériles (BFS), à Bessay-sur-Allier (unisticks liquides, formes liquides et pâteuses) et Gannat (formes sèches et effervescentes, suppositoires), deux communes situées au sud de Moulins (03), et enfin au Haillan, près de Bordeaux (33), où Unither a conservé une activité de développement galénique et de fabrication de petits lots cliniques.