Valeant s’empare de Bausch & Lomb

Le 28 Mai 2013
Imprimer

Décidément insatiable, le canadien Valeant  – qui convoitait encore il y a quelques jours, avant de finalement se raviser, le génériqueur Actavis – a confirmé le rachat pour 8,7 Md$ de Bausch & Lomb, le spécialiste américain des traitements et des dispositifs médicaux dédiés à l’ophtalmologie. Cette opération constitue une très belle affaire pour le fonds Warburg Pincus, propriétaire de Bausch & Lomb depuis 2007, qui encaisse 4,5 Md$ de cash, le solde étant destiné à rembourser la dette de la cible. Selon Valeant, qui a conclu un accord de financement avec Goldman Sachs, entre 1,5 et 2 Md$ d’actions nouvelles seront émises.
Bausch & Lomb, qui était convoité par plusieurs big pharmas, dont Sanofi et J&J, a réalisé en 2012 un CA de 3 Md$ et enregistré 68,3 M€ de pertes : cette année, le laboratoire devrait afficher une marge brute largement positive (720 M$) pour un CA de 3,3 Md$. L’américain, qui avait racheté le laboratoire montpelliérain Chauvin en 2000, emploie 11 200 salariés dans le monde, dont 600 en France.
De son côté, Valeant Pharmaceuticals – dont le siège est à Laval (ci-contre), près de Montréal (Québec) – a réalisé un CA de 3,55 Md$ en 2012.