Consulter en ligne

Consulter en ligne

Recipharm augmente la cadence à Monts

Ce jeudi 22 avril, c’était le branle-bas de combat chez le sous-traitant pharmaceutique Recipharm, à Monts (37). La ministre déléguée chargée de l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher, a visité au pas de charge le site tourangeau avant de rejoindre Amboise (37), où elle était attendue à 15 h chez Fareva. Elle a toutefois eu le temps de s’assurer de l’état d’avancement de l’industrialisation de l’ARNm-1273, le vaccin de Moderna Therapeutics contre la Covid-19 dont l’usine de Monts doit assurer le remplissage des doses et le conditionnement.
Les équipes de Recipharm redoublent d’efforts pour rattraper le retard pris dans la mise au point du délicat process de manufacturing. La direction a confirmé à la ministre que les trois premiers lots de validation destinés à être commercialisés seraient prêts début mai. Avant de repartir, Agnès Pannier-Runacher a annoncé une bonne nouvelle à ses hôtes : l’État participera à hauteur de 35 M€ à l’investissement de 50 M€ que Recipharm engagera, d’ici à 2023, dans deux nouvelles lignes de fill & finish. Ces nouvelles capacités, qui s’ajouteront aux deux lignes existantes, seront dédiées au vaccin Moderna, mais seront également ouvertes à d’autres producteurs de vaccins. Une centaine d’emplois pourraient être créés à cette occasion.
Selon nos informations, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) visitera à son tour le site du 3 au 7 mai, juste avant la production des premiers lots destinés à alimenter les centres de vaccination.

Partager l’article

Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur facebook

LES DERNIÈRES INFOS

LA LETTRE BI-MENSUELLE

Depuis 2003, la lettre confidentielle
bimensuelle
livre en avant-première les informations sur l’industrie du médicament. 

LES SUPPLÉMENTS

Depuis 2009, des numéros hors-série destinés à tous les professionnels de l’industrie du médicament.