Deux candidats repreneurs inédits pour Famar Lyon

Boudée dans un élan unanime par les grands façonniers pharmaceutiques français, l’usine Famar de St-Genis-Laval (69) serait convoitée par deux candidats surprises. Selon nos informations, la CDMO libanaise Benta Pharma Industries (BPI), qui exploite deux unités industrielles à Dbayeh, au nord de Beyrouth, et au Caire, aurait adressé une lettre d’intention aux administrateurs judiciaires, Me Éric Étienne‑Martin et Me Frédéric Abitbol, en indiquant son intérêt pour un site lyonnais qui emploie quelque 290 salariés, dont 40 intérimaires. Ce petit groupe de 400 salariés, qui possède un bureau à Paris depuis une dizaine d’années, n’a pas, à ce stade, précisé le périmètre d’un projet qui devra être confirmé par une offre ferme avant le 30 mai. Benta Pharma Industries s’est positionné sur la production et la commercialisation de nombreuses spécialités pharmaceutiques et sur les devices (équipements de dialyse et de transfusion). 
Mais un second candidat, totalement inconnu du monde du médicament, serait aussi sur les rangs. Il s’agit d’une association d’entrepreneurs emmenée par l’homme d’affaires Frank Supplisson, un spécialiste du redressement d’entreprises en difficulté qui est aussi, pour quelques semaines encore, le président de la communauté d’agglomération de Montargis, dans le Loiret. Une offre ferme prévoyant la reprise d’une cinquantaine des salariés du site lyonnais a d’ores et déjà été déposée. Mais les administrateurs judiciaires souhaiteraient que ces novices dans l’univers pharmaceutique formulent d’ici au 30 mai une proposition un peu plus ambitieuse sur le plan social. L’énarque Frank Supplisson, qui fut directeur du cabinet d’Éric Besson puis directeur adjoint de celui de Christine Lagarde à Bercy entre 2010 et 2012, s’est fait connaître du monde industriel par la reprise en 2014 du sidérurgiste Ascométal dont il a quitté depuis la présidence.

Partager l’article

Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur facebook

LES DERNIÈRES INFOS

LA LETTRE BI-MENSUELLE

Depuis 2003, la lettre confidentielle
bimensuelle
livre en avant-première les informations sur l’industrie du médicament. 

LES SUPPLÉMENTS

Depuis 2009, des numéros hors-série destinés à tous les professionnels de l’industrie du médicament.