Famar pourrait céder son usine de St-Genis-Laval

Le façonnier Famar, qui exploite plusieurs unités industrielles en France, a mis à l’étude la cession de son usine de St-Genis-Laval (69), près de Lyon.

Selon une source interne, la cession « constitue une option. Mais le groupe est aussi à la recherche de partenaires industriels qui viendraient exploiter les capacités, sans transfert de propriété ».

Le site de 51 000 m², qui emploie 280 salariés, a appartenu à Aventis avant d’entrer dans le périmètre de Famar en 2004.

Il accueille une importante activité de production de céphalosporines et fabrique des comprimés, des poudres, des gels et des sirops.

L’usine a aussi produit en sous-traitance pour des donneurs d’ordre cosmétique avant de cesser cette activité.

La diminution drastique de la part sirops et liquides – qui devrait totalement s’arrêter en courant 2019 -, ainsi que des prévisions de pertes de volumes dans les formes sèches seraient à l’origine de cette décision.

Partager l’article

Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur facebook

LES DERNIÈRES INFOS

LA LETTRE BI-MENSUELLE

Depuis 2003, la lettre confidentielle
bimensuelle
livre en avant-première les informations sur l’industrie du médicament. 

LES SUPPLÉMENTS

Depuis 2009, des numéros hors-série destinés à tous les professionnels de l’industrie du médicament.