Consulter en ligne

Consulter en ligne

Biose Industrie investit 30 M€ dans le microbiote

La CDMO Biose Industrie, spécialisée dans les médicaments reposant sur le microbiote humain, renforce ses capacités financières. La société, qui devrait réaliser un CA de 20 M€ en 2020 avec 160 salariés, dont 130 à Arpajon-sur-Cère, près d’Aurillac (Cantal), vient de réussir une levée de fonds de 30 M€. L’opération a été menée par le fonds d’investissement Cathay Capital qui s’asseoit au tour de table en position minoritaire au côté de la famille Desjonquères, l’actionnaire historique de Biose Industrie. 
Ces apports financiers vont permettre à la CDMO, qui produit déjà 100 millions de gélules et 15 millions de sachets, « d’accroître ses capacités industrielles », indique le président Adrien Nivoliez qui annonce « que 30 M€ vont être investis à Aurillac sur les quatre prochaines années ». Les dirigeants souhaitent aussi bénéficier des réseaux de Cathay Capital aux États-Unis pour appuyer ses initiatives sur un marché qui représente une « zone déjà clef pour l’entreprise » ainsi qu’en Chine « où les développements autour du microbiote sont en phase d’accélération très rapide ».  
Dans cette perspective, les dirigeants de Biose Industrie devraient ouvrir un bureau commercial à Boston. « Le microbiote offre un potentiel thérapeutique immense. Pour nous, il ne s’agit pas d’une croyance mais d’une démonstration scientifique à laquelle nous contribuons depuis 1951 », souligne Stanislas Desjonquères (ci-dessus), le président du directoire de Biose.

Partager l’article

Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur facebook

LES DERNIÈRES INFOS

LA LETTRE BI-MENSUELLE

Depuis 2003, la lettre confidentielle
bimensuelle
livre en avant-première les informations sur l’industrie du médicament. 

LES SUPPLÉMENTS

Depuis 2009, des numéros hors-série destinés à tous les professionnels de l’industrie du médicament.