Consulter en ligne

Consulter en ligne

L’attractivité française se redresse fortement

L’Hexagone améliore sa cote d’amour auprès des industriels de la filière pharma. Selon les premiers résultats de l’Observatoire des investissements des entreprises du médicament installé récemment par le Leem, environ 2 Md€ ont été injectés dans le tissu industriel en 2020, ce qui représente une hausse de 11 % par rapport à 2019.
Selon les données de cet Observatoire, une part importante de l’enveloppe (55 %) a été engagée pour de nouvelles capacités ainsi que pour accélérer la transformation numérique des entreprises. Fait notable et très encourageant, la grande majorité de ces investissements concerne le segment de la bioproduction (environ 60 % des investissements industriels), ce qui, selon le Leem, constitue « le signal d’un renouveau industriel sur le sol français. L’amélioration de la fiscalité générale, notamment au travers de la baisse de l’impôt sur les sociétés et des impôts de production, la relocalisation d’activités ou encore l’annonce du lancement du PIIEC Santé (projet important d’intérêt européen commun), devraient contribuer au regain d’attractivité du territoire ».
Par ailleurs, toujours selon les premières données fournies par l’Observatoire, 7,3 Md$ ont été consacrés en 2020, en France, à des programmes de R&D, soit une hausse de 17 %. Les produits biologiques représentent 70 % de ces dépenses. Cette étude a été menée auprès de 50 entreprises du médicament qui représentent 66 % du CA réalisé en France.

Partager l’article

Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur facebook

LES DERNIÈRES INFOS

LA LETTRE BI-MENSUELLE

Depuis 2003, la lettre confidentielle
bimensuelle
livre en avant-première les informations sur l’industrie du médicament. 

LES SUPPLÉMENTS

Depuis 2009, des numéros hors-série destinés à tous les professionnels de l’industrie du médicament.