Consulter en ligne

Consulter en ligne

Le français Yposkesi va passer sous pavillon coréen

Au moment où les pouvoirs publics brandissent le drapeau de la relocalisation des produits pharmaceutiques et communiquent bruyamment sur la création d’Alliance France Bioproduction, une agence de pilotage des actions de soutien au biomanufacturing, l’un des fleurons de la filière tricolore devrait prochainement passer sous pavillon étranger.
Le coréen SK Holdings vient, en effet, de faire savoir qu’il était entré « en négociations exclusives » avec le français Yposkesi, l’un des plus importants producteurs européens de vecteurs viraux. La CDMO française, qui s’apprête à lancer la construction d’une nouvelle unité de bioproduction de 5 000 m² correspondant à un investissement de 50 M€, devrait grossir les actifs de SK Pharmteco, une société basée à Sacramento (Californie). Celle-ci a été créée l’an passé par SK Holdings en regroupant trois sous-traitants : SK Biotech Corée, SK Biotech Irlande et Ampac Fine Chemicals (AFC) aux États-Unis. Selon ses actionnaires coréens, SK Pharmteco vise une valeur d’entreprise de 9 Md$ d’ici à 2025 pour devenir « candidat à une introduction en bourse ».
Selon les dirigeants de SK Holdings, le Généthon « devrait conserver une participation minoritaire indirecte au capital d’Yposkesi ». Rappelons que la CDMO française a été fondée en 2016 par l’AFM-Téléthon et le fonds SPI, géré par Bpifrance dans le cadre du programme des investissements d’avenir.

Partager l’article

Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur facebook

LES DERNIÈRES INFOS

LA LETTRE BI-MENSUELLE

Depuis 2003, la lettre confidentielle
bimensuelle
livre en avant-première les informations sur l’industrie du médicament. 

LES SUPPLÉMENTS

Depuis 2009, des numéros hors-série destinés à tous les professionnels de l’industrie du médicament.