Consulter en ligne

Consulter en ligne

Le Leem salue un accord-cadre qui valorise la production

Concluant une « intense » séquence de négociations, le Leem et le Comité économique des produits de santé (CEPS) viennent de signer un nouvel accord-cadre pour la période 2021-2024 qui, une fois n’est pas coutume, semble satisfaire les industriels. « L’Etat reconnaît le caractère stratégique de notre industrie, s’est ainsi réjoui Frédéric Collet, le président du Leem. Cet accord tient compte à la fois des innovations thérapeutiques qui arrivent à un rythme soutenu et de la volonté des pouvoirs publics de refaire de la France un grand pays producteur de médicaments. » 
Pour la première fois, un chapitre entier de l’accord-cadre est, en effet, dédié à des mesures d’attractivité qui encouragent les investissements en production industrielle, solutions numériques et R&D, avec par exemple la possibilité d’ouvrir précocement des discussions avec le CEPS dans la perspective d’un investissement industriel réalisé sur le territoire français. L’accord offre aussi une bien meilleure stabilité des prix pour les produits de santé exportés à partir de l’Hexagone. La possibilité est également ouverte aux producteurs d’obtenir une hausse de prix pour tout ou partie d’une classe de médicaments exposée à des risques de rupture d’approvisionnement, compte tenu des coûts de production constatés sur le territoire français. Toujours dans l’objectif de maintenir une offre suffisante de médicaments, le deal prévoit aussi de stabiliser les prix des médicaments à ASMR V pendant les trois premières années de commercialisation.

Partager l’article

Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur facebook

LES DERNIÈRES INFOS

LA LETTRE BI-MENSUELLE

Depuis 2003, la lettre confidentielle
bimensuelle
livre en avant-première les informations sur l’industrie du médicament. 

LES SUPPLÉMENTS

Depuis 2009, des numéros hors-série destinés à tous les professionnels de l’industrie du médicament.