Le marché français des biosimilaires dopé par l’hôpital

Selon le scénario « le plus pessimiste » établi par le cabinet Xerfi dans une toute récente étude, le marché français des biosimilaires devrait s’élever à plus de 1 Md€ en 2022. Déjà, d’ici à la fin 2019, les ventes s’établiront à 795 M€, soit une hausse de 50 % par rapport à 2018. Ils représenteront à cette date 34 % du chiffre d’affaires des médicaments biologiques. Cette croissance est surtout à mettre à l’actif des hôpitaux dont la demande a bondi de 40 % : ils assurent désormais 60 % des ventes de biosimilaires. « On observe également que les baisses de prix par rapport aux produits princeps sont beaucoup plus élevées que prévu », nous indique Rémi Vicente, directeur des études économiques de Xerfi. Le démontre « un tout récent appel d’offres de l’AP-HP (qui) s’est soldé par un rabais de 80 %. Les opérateurs positionnés sur le marché français des biosimilaires se signalent par une intense agressivité commerciale. »
L’étude Xerfi rappelle au passage que pas moins de douze nouveaux traitements bioéquivalents ont été commercialisés en France sur la période 2017-2019.

Visitez aussi ce site convivial xvideos.com!

Partager l’article

Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur facebook

LES DERNIÈRES INFOS

LA LETTRE BI-MENSUELLE

Depuis 2003, la lettre confidentielle
bimensuelle
livre en avant-première les informations sur l’industrie du médicament. 

LES SUPPLÉMENTS

Depuis 2009, des numéros hors-série destinés à tous les professionnels de l’industrie du médicament. 

Sites utiles: porno