Consulter en ligne

Consulter en ligne

L’italien Angelini rachète pour 960 M$ la biopharm suisse Arvelle

Après avoir dû renoncer il y a deux ans à l’acquisition d’Upsa, le laboratoire italien Angelini (1,7 Md€ de CA, dont environ 900 M€ dans la pharma) s’apprête à acquérir le suisse Arvelle Therapeutics, spécialisé dans les troubles du SNC, pour un montant qui pourrait atteindre 960 M$. Selon son pdg Pierluigi Antonelli, Angelini Pharma pourra ainsi « se positionner pour répondre aux besoins des patients souffrant de différents troubles du SNC (et) ouvrir des filiales directes en France, au Royaume-Uni, dans les pays nordiques et en Suisse d’ici à 2022 ». Outre l’Italie, le laboratoire, qui a construit son modèle économique sur les traitements OTC, est surtout présent dans les PECO et la péninsule ibérique.
La transaction lui donne accès aux droits du cénobamate, un traitement de l’épilepsie qu’il pourra commercialiser dans l’Union européenne, en Suisse et au Royaume-Uni. Il y a deux ans, Arvelle avait acheté les droits de la molécule au coréen SK Biopharmaceuticals pour 100 M€ de paiement initial et 430 M$ de paiements d’étapes. Déjà approuvé aux Etats-Unis, le cénobamate est en attente pour 2021 d’une autorisation de mise sur le marché de l’EMA.

Partager l’article

Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur facebook

LES DERNIÈRES INFOS

LA LETTRE BI-MENSUELLE

Depuis 2003, la lettre confidentielle
bimensuelle
livre en avant-première les informations sur l’industrie du médicament. 

LES SUPPLÉMENTS

Depuis 2009, des numéros hors-série destinés à tous les professionnels de l’industrie du médicament.