Consulter en ligne

Consulter en ligne

Mayoly Spindler se propulse dans le top 10 français

C’est un cap majeur qui vient d’être franchi par Mayoly Spindler. Ce laboratoire de spécialités (185 M€ de CA), positionné sur les marchés de la gastro-entérologie et de la dermocosmétique, va reprendre l’activité de médication familiale et l’OTC de la middle pharma tricolore Ipsen, ce qui lui permet d’accrocher à son portefeuille des produits aussi connus que les anti-diarrhéiques Smecta et Forlax ou le veinotonique Tanakan. L’acquisition de cette branche, pour laquelle Mayoly Spindler proposerait 350 M€ – dont 50 M€ de paiement conditionnel –, représente un CA d’environ 225 M€ et va permettre au laboratoire de Chatou (78) de figurer dans le top 10 des laboratoires français tout en affichant d’importantes ambitions à l’échelle européenne : « Nous sommes désormais en mesure de viser une place dans le classement des dix premiers laboratoires européens en OTC et dans celui des cinq premiers en gastroentérologie d’ici à une dizaine d’années », estime ainsi son CEO Nicolas Giraud.
Le groupe va aussi accroître son empreinte industrielle hexagonale en intégrant dans son périmètre les usines Ipsen de Dreux (28) et de l’Isle-sur-la-Sorgue (84) ; le projet prévoit aussi l’acquisition de l’usine chinoise d’Ipsen installée à Tianjin. Mayoly Spindler fabrique déjà plus de 70 % de ses produits en France où il exploite deux sites industriels à Chatou (78) et à Dammarie-les-Lys (77), des unités qui emploient respectivement quelque 50 et 150 salariés.

Partager l’article

Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur facebook

LES DERNIÈRES INFOS

LA LETTRE BI-MENSUELLE

Depuis 2003, la lettre confidentielle
bimensuelle
livre en avant-première les informations sur l’industrie du médicament. 

LES SUPPLÉMENTS

Depuis 2009, des numéros hors-série destinés à tous les professionnels de l’industrie du médicament.