Consulter en ligne

Consulter en ligne

Neovacs va reprendre une partie des locaux de Servier à Suresnes

La biopharm française Neovacs, qui développe des vaccins thérapeutiques pour les maladies auto-immunes, annonce le rachat d’une partie de l’immeuble des laboratoires Servier à Suresnes (92). L’emplacement convoité représente une surface utile de 5 000 m2 dont une plateforme fonctionnelle de 2 000 m2 qui se prêtera aisément « à la recherche scientifique » et au « scale-up de nos composés biologiques », indiquent les dirigeants de Neovacs. L’immeuble doit être laissé vacant par Servier qui rassemblera, d’ici à 2023, toutes ses équipes de R&D au sein de l’Institut de recherche en cours de construction sur le plateau de Saclay. 
Neovacs, placée en redressement judiciaire en novembre 2019, entend regrouper ses propres troupes à Suresnes, mais aussi – et sans doute surtout – y développer une pépinière d’entreprises dans le secteur des sciences de la vie : l’investissement est de 8,9 M€. L’opération immobilière sera finalisée au plus tard le 10 décembre 2021, une fois qu’auront été purgés tous les droits de préemption urbain, indique le pdg Hugo Brugière, qui tente de faire évoluer le modèle économique de cette biopharm cotée depuis près de deux ans.

Partager l’article

Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur facebook

LES DERNIÈRES INFOS

LA LETTRE BI-MENSUELLE

Depuis 2003, la lettre confidentielle
bimensuelle
livre en avant-première les informations sur l’industrie du médicament. 

LES SUPPLÉMENTS

Depuis 2009, des numéros hors-série destinés à tous les professionnels de l’industrie du médicament.