Consulter en ligne

Consulter en ligne

Novasep cède ses unités belges à Thermo Fischer

Le français Novasep (280 M€ de CA en 2019), qui produit en sous-traitance des molécules complexes et des équipements de purification, opère un virage stratégique de grande ampleur. Après avoir cédé début janvier sa division chromatographie à Sartorius Stedim Biotech, il se déleste, cette fois-ci, de ses activités de fabrication de vecteurs viraux. Novasep annonce ce jour la vente au géant Thermo Fischer (25 Md$ de CA) de sa filiale dédiée Henogen pour un montant de 725 M€.
Adossée aux sites industriels belges de Seneffe et de Gosselies (ci-dessus), elle emploie environ 400 collaborateurs pour un CA d’environ 80 M€. Au total, la surface de laboratoires concernée est de 7 000 m². Le site de Seneffe, l’un des piliers du Biopark de Charleroi/Bruxelles Sud, a été inauguré en 2018 à l’issue d’un investissement de 27 M€. Employant près de 250 collaborateurs, cette unité, qui produit le principe actif du vaccin Covid-19 d’AstraZeneca, devait faire prochainement l’objet d’une extension de 6 000 m² ; elle exploite aussi d’importantes capacités de fill & finish stérile.
Après le rachat probable d’Yposkesi par le chaebol coréen SK Holdings, voici donc un second fleuron tricolore de la thérapie génique qui se prépare à battre pavillon étranger…

Partager l’article

Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur facebook

LES DERNIÈRES INFOS

LA LETTRE BI-MENSUELLE

Depuis 2003, la lettre confidentielle
bimensuelle
livre en avant-première les informations sur l’industrie du médicament. 

LES SUPPLÉMENTS

Depuis 2009, des numéros hors-série destinés à tous les professionnels de l’industrie du médicament.