Consulter en ligne

Consulter en ligne

Novasep va se marier avec l’allemand PharmaZell

L’opération va donner lieu à la naissance d’un leader mondial dans le domaine des molécules thérapeutiques complexes. L’allemand PharmaZell, une CDMO spécialisée dans les API de spécialités (environ 200 M€ de CA en 2020), s’apprête à convoler en justes noces avec le français Novasep. Le groupe lyonnais présidé par Michel Spagnol fabrique notamment des anticorps monoclonaux conjugués ainsi que des ingrédients pharmaceutiques high potent. Il a engagé un virage stratégique en cédant en février dernier ses activités d’équipement de chromatographie (37 M€ de CA) au groupe franco-allemand Sartorius Stedim, puis ses activités de production de vecteurs viraux à Thermo Fischer pour 725 M€. Désendetté, parvenu à un niveau de profitabilité « indécent », selon l’expression de Michel Spagnol, Novasep ne faisait pas mystère de son intention de réaliser des acquisitions ou une opération à son capital. C’est donc la seconde option qui a été choisie. Elle a été initiée et soutenue par le fonds Bridgepoint Group, l’actionnaire majoritaire de PharmaZell. 
L’entité qui sera issue des négociations exclusives en cours emploiera 2 000 salariés répartis sur sept sites de production et de R&D ; elle devrait réaliser un CA d’environ 500 M€. Le nouveau groupe sera présidé par Sylke Hassel, pdg de PharmaZell, Michel Spagnol entrant au conseil d’administration. « Nous devenons très séduisants et nous recevons énormément de sollicitations », déclarait ce dernier au mois de février dans nos colonnes. On en a désormais la preuve.

Partager l’article

Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur facebook

LES DERNIÈRES INFOS

LA LETTRE BI-MENSUELLE

Depuis 2003, la lettre confidentielle
bimensuelle
livre en avant-première les informations sur l’industrie du médicament. 

LES SUPPLÉMENTS

Depuis 2009, des numéros hors-série destinés à tous les professionnels de l’industrie du médicament.