Sanofi externalise et délocalise ses fonctions support

On sait depuis six mois que la direction de Sanofi a le projet d’externaliser ou de délocaliser les fonctions support restées en France. C’est chose faite depuis quelques jours avec l’inauguration, en présence du vice-ministre hongrois des Affaires étrangères, du centre Sanofi Business Services de Budapest (ci-dessus) qui compte aujourd’hui quelque 100 salariés, mais en emploiera à terme 350. Il s’agit principalement de postes d’auditeurs comptables internes, de contrôleurs de gestion et d’administratifs liés à des missions de ressources humaines. Selon une source syndicale française, les postes ouverts à Budapest sont occupés par des salariés employés au sein des différentes filiales européennes, « à l’exception de la filiale française qui restera bien à l’écart de ce mouvement de délocalisation ».
En avril dernier, Olivier Brandicourt, alors CEO du groupe, avait voulu rassurer les représentants du personnel en annonçant que le groupe renonçait à transférer des services français à Budapest. Pour autant, « nous sommes face à un jeu de dupes », déplorent les représentants syndicaux : la direction de Sanofi France a parallèlement engagé un programme d’externalisation de 300 postes de différentes fonctions support vers le groupe de conseil Accenture. Parmi ces derniers figurent de nombreux emplois qui, à l’origine, devaient être transférés vers la capitale hongroise.

 

Visitez aussi ce site convivial xvideos.com!

 

Partager l’article

Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur facebook

LES DERNIÈRES INFOS

LA LETTRE BI-MENSUELLE

Depuis 2003, la lettre confidentielle
bimensuelle
livre en avant-première les informations sur l’industrie du médicament. 

LES SUPPLÉMENTS

Depuis 2009, des numéros hors-série destinés à tous les professionnels de l’industrie du médicament. 

Sites utiles: porno