Sanofi obtient gain de cause contre Amgen

Le français Sanofi et son partenaire Regeneron Pharmaceuticals viennent de remporter une victoire marquante sur le terrain judiciaire. Le tribunal de district du Delaware vient de déclarer invalide la requête d’Amgen qui revendiquait des droits sur le brevet du Praluent (alirocumab), un anticorps utilisé comme hypolémiant dans des indications cardiovasculaires et appartenant à la classe des inhibiteurs de la PCSK9.
« C’est une étape majeure, a indiqué un porte-parole de la big pharma tricolore, tout simplement parce que cette décision annule un jugement précédent sur la validité de trois des cinq revendications d’Amgen. Le 5 février dernier, un tribunal nous avait donné raison sur les deux autres revendications. Notre bon droit a donc été totalement établi : le Praluent a bien été développé sur la base exclusive des technologies de Regeneron. » Ce délibéré constitue naturellement un sérieux revers pour Amgen dans sa tentative de protéger le Repatha, un traitement similaire concurrencé frontalement par le Praluent. Considéré comme pouvant devenir l’un des blockbusters du groupe français, Praluent a affiché un CA de 122 M€ au premier semestre 2019, en hausse de 6,3 %.

Visitez aussi ce site convivial xvideos.com!

Partager l’article

Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur facebook

LES DERNIÈRES INFOS

LA LETTRE BI-MENSUELLE

Depuis 2003, la lettre confidentielle
bimensuelle
livre en avant-première les informations sur l’industrie du médicament. 

LES SUPPLÉMENTS

Depuis 2009, des numéros hors-série destinés à tous les professionnels de l’industrie du médicament. 

Sites utiles: porno