Consulter en ligne

Consulter en ligne

Le coréen SK Holdings seul recours pour sauver le soldat Yposkesi

Un communiqué officiel a confirmé ce matin l’information que nous avions dévoilée en avant-première le 21 décembre dernier. Le français Yposkesi va bel et bien passer sous le contrôle du coréen SK Holdings ; à l’issue de l’opération, le chaebol détiendra 70 % de ce fleuron tricolore de la thérapie génique aux côtés des actionnaires historiques, l’AFM-Téléthon et Bpifrance via le fonds SPI, ces derniers lâchant le contrôle en ne conservant que respectivement 25 % et 5 % du capital après avoir investi « plus de 120 M€ » en quatre ans. Selon Bpifrance, qui dément tout abandon de souveraineté, l’opération a pour but de consolider l’activité de manufacturing d’Yposkesi sur le site du Généthon – où il est prévu d’injecter 50 M€ pour doubler les capacités de production – en s’adossant « à un opérateur qui souhaite investir en France et dont les activités sont fortement complémentaires ».
Toujours selon Bpifrance, Yposkesi n’aurait pas réussi à atteindre une taille suffisante pour s’imposer sur un marché naissant. Le laboratoire générerait actuellement 18 M€ de revenus annuels et ses pertes seraient très importantes, quoique « inférieures au chiffre d’affaires », tandis que d’autres sources nous indiquent que les pertes cumulées sur les trois derniers exercices seraient proches de 50 M€. Plusieurs industriels français et européens – des big pharmas, et notamment Sanofi, et des CDMOs – auraient bien été sollicités par les actionnaires historiques d’Yposkesi. Mais à l’issue de cette revue stratégique, il ne restait plus que la carte coréenne à jouer pour sauver une entreprise qui revendique une position de leader européen sur le marché des vecteurs viraux.

Partager l’article

Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur facebook

LES DERNIÈRES INFOS

LA LETTRE BI-MENSUELLE

Depuis 2003, la lettre confidentielle
bimensuelle
livre en avant-première les informations sur l’industrie du médicament. 

LES SUPPLÉMENTS

Depuis 2009, des numéros hors-série destinés à tous les professionnels de l’industrie du médicament.