Consulter en ligne

Consulter en ligne

L’usine Recipharm de Fontaine-lès-Dijon reprise par un trio inédit

Annoncé en avant-première sur actulabo.com le 29 novembre, le projet de cession de l’usine Recipharm de Fontaine-lès-Dijon (21) vient de se concrétiser. Le groupe suédois a en effet annoncé, il y a quelques jours, qu’il venait de signer avec Astrea Pharma la reprise de cette unité de 170 salariés spécialisée dans les formes orales sèches. 
Nouvel entrant sur le marché déjà bien encombré de la sous-traitance pharmaceutique, Astrea Pharma est une émanation du fonds d’investissement français Chevrillon, et plus exactement de l’un de ses associés, l’ancien journaliste économique télévisuel Élie Vannier. Ce dernier, qui est ou a été président ou administrateur de plusieurs entreprises industrielles (Promod, Delsey, Famar, Flamel Technologies, eFront, Ingenico), préside aujourd’hui le conseil d’administration du portugais Hovione, une CDMO spécialisée dans la fabrication en sous-traitance d’API et d’intermédiaires pharmaceutiques. 
Autre originalité de ce projet, Élie Vannier s’est associé aux deux frères Marinopoulos pour réaliser cette opération de reprise et de constitution d’un nouveau façonnier pharmaceutique. Cette famille grecque fonda et fut longtemps l’actionnaire de référence de la CDMO Famar jusqu’à la dispersion de ses actifs suite à des procédures judiciaires successives, ponctuée par la reprise d’une partie des usines en novembre 2019 par le français Delpharm. Le trio de dirigeants a présenté ces jours derniers aux salariés de Fontaine-lès-Dijon leur projet industriel qui prévoit une garantie d’emplois pendant dix-huit mois. 

Partager l’article

Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur facebook

LES DERNIÈRES INFOS

LA LETTRE BI-MENSUELLE

Depuis 2003, la lettre confidentielle
bimensuelle
livre en avant-première les informations sur l’industrie du médicament. 

LES SUPPLÉMENTS

Depuis 2009, des numéros hors-série destinés à tous les professionnels de l’industrie du médicament.