Consulter en ligne

Consulter en ligne

Yposkesi doublera bien ses capacités sur le Genopole

Comme nous l’avions annoncé en mars dernier suite à son passage sous le contrôle du coréen SK Pharmteco, la CDMO française Yposkesi – l’un des plus importants producteurs européens de vecteurs viraux – va bel et bien doubler les capacités de production de son site de Corbeil-Essonnes (91). Ce ne sont pas les 50 M€ initialement prévus, mais 58 M€ qui seront investis dans la construction d’une unité cGMP de 5 000 m² dédiée aux thérapies géniques et cellulaires ; elle s’ajoutera aux 5 000 m² existants, inaugurés il y a quelques années. Le nouveau bâtiment – qui sera opérationnel en 2023 – abritera deux lignes de production supplémentaires avec plusieurs bioréacteurs d’une capacité de 1 000 L, des skids de chromatographie et de filtration ainsi qu’un magasin centralisé et des espaces de fabrication de produits en vrac et de stockage de médicaments. 
Ce programme, baptisé Sky, donnera lieu à la création de quelque 80 postes d’ici à 2023. Pour Alain Lamproye, président exécutif d’Yposkesi, « Sky est un aboutissement majeur de notre stratégie industrielle, garantissant à nos clients des services allant des phases amont du développement clinique jusqu’à la production de lots commerciaux à grande échelle. » Il n’est pas sûr que cette annonce parvienne à faire taire toutes les critiques relatives à l’abandon de souveraineté de cette pépite tricolore de la thérapie génique, concédé par les actionnaires historiques, dont Bpifrance.

Partager l’article

Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur facebook

LES DERNIÈRES INFOS

LA LETTRE BI-MENSUELLE

Depuis 2003, la lettre confidentielle
bimensuelle
livre en avant-première les informations sur l’industrie du médicament. 

LES SUPPLÉMENTS

Depuis 2009, des numéros hors-série destinés à tous les professionnels de l’industrie du médicament.